Le Général Gomart, la fausse bonne idée d’Eric Ciotti ?

par contact@geopolitics.fr
2 minutes lire

Pour un parti en perte de crédibilité et qui peine à renouveler ses dirigeants, l’idée d’avoir recours à des personnalités issues de la société civile ou réputées pour leur professionnalisme peut paraître séduisante. Quand il s’agit d’un Général, encore plus… Sans compter l’espérance de retenir à LR le vote des militaires.

Néanmoins, les choses ont mal commencé avec le Général Gomart et ce choix est loin de faire l’unanimité auprès des militaires eux-mêmes. En effet, il y eut tout d’abord cette photo très polémique d’un Général s’engageant dans la vie partisane, en uniforme… Une confusion des genres assez manifeste qui donne d’emblée une mauvaise impression.

Il y a ensuite la question de savoir si le Général Gomart était le militaire idoine pour permettre de booster la liste LR (qui en a bien besoin) aux élections européennes. Plusieurs indicateurs laissent à penser que la réponse est négative.

Le Général est loin de faire l’unanimité auprès des militaires eux-mêmes. Considéré comme “imbus de lui-même”, “créateur de tensions” et considérant qu’il va “révolutionner le système”, il est considéré comme opportuniste avant tout. En effet, n’est-ce pas François Hollande qui l’a nommé Directeur du Renseignement Militaire ? N’était-il pas considéré comme proche de Jean-Yves Le Drian ? Et à ce titre associé à tous les fiascos de la politique française en Afrique et en Syrie ?

Enfin, il est un endroit où il est particulièrement décrié, c’est à la DGSE. En effet, il est aussi celui qui a tenté de “tuer”  le service Action de cette dernière et de tout transférer au Commandement des opérations spéciales.

Était-ce vraiment une bonne idée, Eric Ciotti ? Quel sera son engagement au Parlement Européen s’il venait à être élu ? Il faut souhaiter bon courage à FX Bellamy ! Crédité de 10 à 15% des suffrages durant la campagne des Européennes en 2019, il obtint finalement 8,5% des suffrages. Beaucoup y virent l’effet du handicap que représentait l’impopularité de Laurent Wauquiez. Ce dernier eut d’ailleurs le courage de démissionner, tirant les conséquences de ce fort mauvais résultat. Aujourd’hui, c’est le “boulet Ciotti” que doit trainer FX Bellamy et espérer qu’il ne lui soit pas fatal.

Vous aimerez aussi

Geopolitics.fr traite de l’actualité et analyse les questions politiques, internationales et de défense dans une perspective gaullo-chiraquienne et dans une démarche participative.

Newsletter

Abonnez-vous à ma newsletter pour de nouveaux articles de blog, des conseils et de nouvelles photos. Restons informés !

@2024 – All Right Reserved. Site réalisé par  Aum Web
Voulez-vous vraiment déverrouiller cet article ?
Restant à déverrouiller : 0
Êtes-vous sûr de vouloir annuler l'abonnement ?